DE BRAQUE A KANDINSKY

 

Georges Braque naît en 1882 à Argenteuil. Il s'interesse très vite aux Impressionnistes, en particulier au peintre Cézanne. Il trouve dans les propos de ce maître, " traiter la nature par le cylindre, la sphere, le cône " , la réponse à ses questions sur le rapport entre l'objet et l'espace.

Devant les premières toiles issues de cette découverte, le critique Louis Vauxcelles déclare : " Braque méprise les formes, réduit tout, sites, figures et maisons romaines, à des schémas géométriques, à des cubes. " Le cubisme est né.

La Roche Guyon

 

Violon, Verre et Couteau

Braque peint l'harmonie géométrique entre les objets et le monde qui les entourent. Pour preuve, regardez les parallèles qui les unissent pour former un ordre parfait dans Violon, Verre et Couteau.

Braque pousse jusqu'à une vision kaléidoscopique de son modèle.L'idée germe alors que l'objet peint peut ne pas avoir d'importance (on ne le reconnaît plus dans les peintures cubistes). Ce qui compte c'est la manière de peindre. On arrive à l'art abstrait et à l'un de ses précurseurs Wassily Kandinsky.

La façon de peindre de Kandinsky est la suivante : le jaune est associé à l'angle aigu et exprime la nervosité ; le rouge est associé à l'angle droit et exprime la passion ; le bleu est associé au cercle et exprime la sévérité. De même qu'une ligne n'est pas une ligne mais un point en mouvement.

Jaune, Rouge, Bleu

Ainsi on décode son tableau Jaune, Rouge, Bleu : à gauche le triangle jaune, au milieu la croix rouge, à droite le rond bleu. Si vous ne les voyez pas, approchez.

 

Sommaire