Intrigue Politique

Kill Castro

Embassy

Le Jour des Assassins

Le Voyage de la Peur

Intrigue Criminelle

Le Triangle d'Or

 

 

 

Bientôt des reviews de ces films...

Page en construction !!!

Pour commencer, il faut préciser ce que j'entends par Films d'Aventure Internationale, pour éviter toute ambiguité. Déjà je vais écarter les films d'aventure hérités du sérial, dont le modèle reste Les Aventuriers de l'Arche Perdue de Spielberg. Ne rentreront pas non plus dans cette catégorie les films d'espionnage pop qui s'inspirent de James Bond. Ces films ont un même schéma, un homme seul part en quête d'un trésor légendaire ou d'une arme de destruction massive.  
 
Mais alors, me direz-vous, qu'est ce que je range parmi mes films d'Aventure Internationale ? Hé bien, j'y mets des films qui peuvent se situer entre l'espionnage et l'aventure sérialesque, sauf qu'ici ce sont des nations qui mobilisent leurs hommes, qui vont tour à tour se trahir ou s'allier pour réaliser un but commun.
 
Ce but peut être d'ordre politique, tous les gouvernements vont se déchirer par exemple pour trouver un vague document secret, qui servira de Mac Guffin. Il peut s'agir aussi d'une affaire criminelle internationale, contre laquelle va se liguer toutes les polices du monde, l'exemple le plus utilisé n'est autre que la lutte contre le traffic de drogue.
 
L'intrigue nécessitera d'aller de pays en pays et cela se traduira à l'écran par des images de carte postale effectivement tournées pour le film ou tirées de stock shots, selon l'importance du budget. Parfois, l'action se déroule dans un seul pays, mais là, la distribution sans frontières, dans tous les cas, apportera la touche de dépaysement obligatoire. Elle sera un reflet de la nature des participants dans la co-production internationale.
 
Moyens limités obligent, les producteurs rassembleront le plus souvent le maximum de seconds couteaux au cachet raisonnable. Des noms ? Jorge Rivero, Chuck Connors, Cameron Mitchell, Henry Silva, Woody Strode... Ils entoureront des acteurs dont les noms plus prestigieux sont encore rentables, mais dont la carrière en perte de vitesse les oblige à accepter tous les contrats qu'on leur propose. On peut citer Donald Pleasance, Vincent Price, Ben Gazzara, Ray Milland, Stuart Whitman... Et on retrouve également au générique des acteurs encore au sommet de leur gloire à l'époque, venu tenter l'aventure européenne : Richard Roundtree par exemple. Que du beau monde en somme.